Prévoyance Chirurgien Dentiste

Prévoyance-chiriugien-dentiste

Assurance prévoyance : excellentes couvertures et garanties grâce à votre courtier spécialisé

Le chirurgien dentiste est le professionnel qui voit son régime obligatoire (CARCDSF) être relativement l’un des plus généreux, relativement car même si il verse des prestations confortables, ces dernières seront très insuffisantes, fonction de vos besoins élevés de couverture: mais malgré cela, la souscription des garanties complémentaires est indispensable pour maintenir vos ressources et pérenniser votre activité en cas de sinistre.

 + En indemnité journalière, le CARCDSF alloue de 93€ / jours en cas d’arrêt de travail. Cette indemnité quoi que « correcte » sera loin de permettre la couverture de votre besoin en cas d’arrêt de travail d’autant qu’elle n’est versée qu’après 90 jours d’arrêt de travail. Un complément est donc à prévoir et à envisager. Souscriptible via la Loi Madelin permettant la déductibilité des cotisations, il serait regrettable de ne pas adopter une protection sociale personnelle adéquate.

Le Cabinet A2P Courtage, spécialisé en protection sociale de l’indépendant sera la pour vous proposer la couverture attendue par la souscription de garanties parmi les mieux positionnés du marché (hospitalisation ambulatoire, mi temps thérapeutique …). Nous apporteront également le suivi annuel gratuit  indispensable pour faire coïncider vos couvertures avec vos besoins fonction de votre 2035 ou de votre bilan (cas de la SELARL).

Néanmoins, en plus de la garantie indemnité journalière pure (revenu de remplacement en cas d’arrêt), votre statut d’indépendant induit un nombre certain et important de charges d’exploitations qu’elles soient fiscales (TVA, Impôt sur les sociétés, CFE…) sociales (URSSAF, CARCDSF, sécurité sociale…) ou structurelles (loyer, secrétariat, assistante,  abonnements divers, honoraires comptables etc.).

La couverture assurentielle de ces postes est donc plus qu’indispensable. Ici aussi, le Cabinet A2P Courtage vous proposera les souscription de garanties parmi ses partenaires proposant les contrats parmi les mieux positionnés du marché. Nous apporteront également le suivi annuel gratuit  indispensable pour faire coïncider vos couvertures avec vos besoins fonction de votre 2035 ou bilan.

+ L’invalidité: aléas on ne peut plus dommageable, risquant de vous empêcher de continuer l’exercice de votre profession. Autant un arrêt de travail n’est que ponctuel (même si il peut durer plusieurs années) mais l’invalidité est quant à elle définitive. Bien se couvrir afin de ne pas mettre en péril ses ressources est donc impératif, même si beaucoup de professionnels ne se sentent que peu concernés par ce risque.

Pour ce thème, la CARCDSF se montre moins « généreuse »… ne versant que 25 502€ annuel soit 2 125€  pour une invalidité totale à 100% c’est a dire vous empêchant de continuer l’exercice de votre profession. Le constat est donc qu’un complément est donc à souscrire.

Le Cabinet A2P Courtage vous proposera le complément indispensable par le biais de la souscription des bonnes garanties proposant les contrats les mieux positionnés du marché (impossibilité d’exercer SA profession, barème spécifique et professionnel, majoration de la rente en cas d’invalidité partielle, rente dès 13% d’invalidité...). Nous apporteront également le suivi annuel gratuit  indispensable pour faire coïncider vos couvertures avec vos besoins fonction de vos 2035 ou de vos bilans.

+ Le décès: domaine souvent boudé (après moi le déluge…) est la garantie prévoyance qui est généralement la moins bien couverte. Même si la CARMF propose l’allocation d’un faible capital (15 550€) force est de constater que dans de nombreux cas, ce montant sera vite absorbé et dépensé par les ayants droits (clôture de la société ou du cabinet, solde des cotisations sociales, fiscales et autres…).

A titre indicatif, un cadre est généralement couvert à hauteur de 3 ans de salaire. Qu’en est il pour vous?

Le Cabinet A2P Courtage chiffrera avec vous le besoin de couverture qui devrait être mis en place afin de décharger les ayants droits de toute obligation financière et peut être leur laisser un capital supplémentaire afin de les mettre provisoirement à l’abri du besoin financier qui risquerait que mettre en péril l’avenir de vos enfants (même si la CARCDSF prévoit l’allocation d’une rente orphelin).